Parlons bouquins #2

Quand j’ai lancé cette « chronique » je pensais parler de mes lectures plus souvent mais en fait que nenni. Presque trois ans après avoir posté mon premier article, j’ai eu envie d’écrire un nouvel article sur mes lectures.

Cette fois-ci je vais vous parler non pas d’un bouquin mais d’un manga, Black Butler. Dans le monde des mangas, c’est un shonen.

Source : http://mangas.saijou-sama.com/img/report/1646/cover.jpg

Le pitch du manga est le suivant : « Ciel Phantomhive est l’héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. C’est sur les épaules de ce jeune garçon d’une grande beauté, très intelligent et mature pour son âge, que repose l’empire familial commercialisant entre autres des jouets et des friandises. Ciel fait également partie des « chiens de garde de la reine », ces membres de la gentry travaillant pour le gouvernement en vue d’éradiquer le crime du pays. Ce qui ne manquera pas de le placer dans des situations plutôt périlleuses. Ciel vit seul dans un grand manoir. Enfin, seul, pas vraiment, puisque Sebastian, son majordome, toujours en livrée noire, impeccablement stylé dirige la maison, accompagne Ciel partout et lui sert en quelque sorte de garde du corps. Sebastian doit également s’occuper de May Linn, la femme de chambre et de Finnian, le jardinier, tous deux plutôt loufoques. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, Sebastian est parfait. Mais il ne faut pas se fier à ses belles manières car des gangsters menaçant la vie de son jeune maître ont entre autres découvert à leurs dépends, sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!« 

J’avais commencé la lecture de ce manga il y a quelques temps. Je m’étais arrêtée à la lecture du premier tome ne trouvant plus/pas les autres dans la grande enseigne proche de là où j’habitais à l’époque. J’ai récemment trouver sur Lyon LA boutique idéale connue de tous les fans de manga, comics et consorts : Momie Manga*. En parcourant les étagères j’ai fini par trouver la suite de mon manga du moment (enfin on m’a aidé à le trouver). Il va falloir que je retourne rapidement chez Momie Manga j’ai fini tous ceux que j’avais déjà.

Ce que j’aime :

  • L’histoire en elle même
  • Les personnages souvent farfelus
  • L’époque à laquelle se déroule l’histoire

Ce que j’ai moins aimé :

  • Rien pour l’instant 🙂

*J’ai rajouté l’adresse dans ma page  » Lyon, mes adresses « 

Ma vie (presque) normale

Ou la vie presque normale d’une CM devenue hôtesse d’accueil en grande surface…. Je vous explique le pourquoi du comment dans les lignes qui suivent !

Il y a quelque temps de cela, je déménageais de Marseille pour venir vivre à Lyon (les raisons ont déjà été expliqués). Ne trouvant pas de travail dans le secteur d’activité que je voulais, je me suis mise à faire le tour des solutions potables à ma disposition. Je créai ainsi La Folle Agence au sein d’un coopérative d’activité en avril 2013. S’en ait suivi quelques années de galère, des mois de bénévolat et de chômage et une année à Normal Sup Lyon, pour que je trouve par le plus grand des hasards un boulot dans un supermarché à côté de chez moi.

Voila comment je suis passée en quelques jours à peine de la galère d’une situation peu enviable à une situation pas forcément bancale mais pas forcément des plus agréables non plus (enfin pour les autres pas pour moi).

Pas agréable pour les autres parce que je me suis entendue dire « non mais c’est pas ton boulot, tu mérites mieux même si cela te sors de la galère ».

Bref le boulot en lui même était assez simple : répondre au téléphone, répondre aux clients en magasin, prendre les éventuels retours de marchandises, ouvrir une caisse quand il y avait trop de monde, gérer les caisses automatiques… Le boulot d’une hôtesse d’accueil en grande surface.

[Edit]

J’avais commencé cet article fin décembre, j’étais alors encore période d’essai et faisais tout pour garder ce job surtout que cela me permettais de ne pas m’inscrire au RSI (puisque je vais donner des cours) et de m’éviter toutes les merdes avec des administrations comme Pôle Emploi et la CAF. Mais cela c’était avant que je n’apprenne que ma période d’essai n’était pas reconduite. Bref que j’étais tout simplement virée de mon travail d’hôtesse d’accueil.

Je n’ai eu d’autres explications de la part du directeur du magasin que deux responsables avaient discutés de mon « cas » et que ces personnes n’étaient pas satisfaites de mon travail sans autre forme de remerciement.

J’avais une responsable des plus sympathiques, qui quand elle avait un truc te le disait sans détour, qui avait vraiment besoin d’une troisième personne pour les aidés à gérer l’accueil parce qu’à deux c’est loin d’être simple, qui faisait des heures sans les compter et sans pour autant être payée pour. Mon souhait n’est pas de dénigré mon ancien travail mais juste de relater des faits réels. J’ai tenté d’aller récupérer les documents administratifs nécessaires pour Pôle Emploi mais ils n’étaient pas fait au moment où j’y suis allé, on m’a demandé de repasser pour les prendre.

C’était un boulot  qui me permettait de voir du monde. La plupart du temps les clients avaient le sourire, les anglophones étaient sommes toute content d’avoir quelqu’un qui comprenait et parlait leur langue, de temps à autre nous avions des compliments de la part de clients satisfaits.

C’est un boulot qui n’est pas toujours simple. Les clients ne se rendent pas toujours compte que la personne qu’ils ont en face à fait des études et qu’elle n’est pas forcément à ce poste par choix. Souvent les clients pensent qu’ils sont les rois du monde et qu’ils peuvent tout se permettre. Même si dans certains j’aurais aimé dire le fond de ma pensée à des clients « chiants » je ne pouvais pas. On n’imagine pas le nombre d’agressions verbales qu’on doit subir par jour dans ce genre de métier et autant vous dire que certains jours ce n’est pas simple de devoir prendre sur soi pour ne pas dire à un client qu’il est définitivement con et que non sa demande ne peux être satisfaite. Le pire étant de faire comprendre aux clients que non à l’accueil nous ne connaissons pas tous les rayons du magasin par coeur et encore moins les références produits.

Bref je suis de nouveau à la recherche d’un travail dans le domaine du Social Média ou des missions en tant que freelance ! Mon CV se trouve par ici et mon site pro est par

Prendre le temps…

Si vous pouvez le rêver vous pouvez le faire
Si vous pouvez le rêver vous pouvez le faire

Cela fait longtemps que je n’ai pas blogué ici. Non pas par manque de temps mais sûrement par manque d’envie et de sujets à aborder. D’autant que ces derniers mois ont été quelques peu compliqués tant sur le plan personnel que professionnel.

Alors j’ai préféré prendre le temps de me concentrer sur d’autres choses que mon blog. Et puis la question des thèmes que je souhaite aborder ici reste une question permanente. Souvent je commence des articles et puis soit je les laisse en brouillon pendant des semaines soit je les abandonne après en avoir écrit la majeure partie.

Je me suis toujours demandée comment certaines blogueuses arrivaient à écrire tous les jours. D’accord pour certaines d’entre elles leur blog est une source de revenus alors que pour d’autres c’est une passion. Pour moi ce fût d’abord un exutoire afin d’écrire ce qu’il m’arrivait et ce que je pensais. Puis au fil du temps, j’ai écrit aussi bien sur des thématiques comme la mode ou encore la beauté mais sans pour autant être une blogueuse mode ou beauté. Je ne suis pas une blogueuse culturel non plus même si au fil de ces dernières années j’ai appris à aimer la culture sous toutes ses formes ou presque. Je me suis également concentrée à faire partie (avec plus ou moins d’implication) de l’organisation de deux évènements : Blend Web Mix et Museomix. Aujourd’hui je me suis quelque peu éloignée de tout ça, non pas par manque de passion mais plutôt parce que j’avais envie de passer à autre choses. Cela va bien sûr me manquer de ne plus y participer mais parfois il faut faire des choix.

De plus depuis quelques semaines j’ai retrouvé un boulot, loin de ce que je souhaiterais faire au quotidien mais au moins cela me fait sortir de chez moi et voir du monde (et surtout cela met du beurre dans les épinards comme dirais l’autre). Je vous raconterais ça plus longuement plus tard.

Bref tout ça pour dire que le blog risque de prendre un nouveau tournant (une fois de plus) dans les semaines qui arrivent.

So stay tuned !

Un look une envie #4

J’ai profité d’un weekend dans le sud chez ma copine Misses Lambda, pour qu’elle me shoote ce look.

Nous avons profité d’aller faire un tour aux Docks Village pour le faire. Je savais que l’endroit avait été rénové mais je n’avais jamais encore pris le temps d’aller voir depuis que le rez-de-chaussé (qui accueillait auparavant des bureaux) accueille des magasins. L’endroit est très sympa mais la majorité des magasins sont soit des restos soit des magasins hors de prix pour mon budget (même s’il y a de jolies choses). Du coup le lèche vitrine est sympa à faire mais c’est tout.

DSC_3658

DSC_3661

DSC_3655

10399563_997060737008622_969974228335756631_n

  • Thsirt Agnès B – cadeau
  • Pull en coton Gap – cadeau
  • Chaussures Camper – cadeau
  • Pantalon Manoukian – don
  • Chapeau Monstro Diva – prêt
  • Châle Stradivarius (ancienne collection) – 9,95€
  • Lunettes roses Brigitte Bijoux – 12€
    • Total du look : 21,95€

Wedding Weekend

IMG_4373
Pluie du vendredi !

Prenez un couple d’amis, une bande de potes et un weekend #wtf. Le combo parfait pour un mariage au top !

Nous étions donc au milieu de la campagne limousine en ce weekend du 15 août. J’étais arrivée la veille avec un pote que j’avais récupéré à Poitiers (j’avais profité du mariage de mes amis pour faire un micro séjour chez mon père).

Le mariage de ces potes était aussi l’occasion de revoir des ami(e)s que je n’avais pas vu depuis un certain moment. Ce fût donc un joli moment.

Nous étions dans un très bel endroit. Il y a eu un moment de doute quant à la météo du samedi car autant dire que le vendredi il a délugé toute la journée. Mais finalement il a fait beau et ce pour le plus grand bonheur de tout le monde.

Autant vous dire que moi en robe, cela arrive que très rarement ou alors il faut vraiment que je sois en bonne disposition ce jour là !

Le lieu était juste magnifique :

IMG_4391
Le manoir
IMG_4376
Le manoir

Petits détails de ma tenue :

Sans titre
Miracle : moi en robe
IMG_4229
Bague en tissu violet
IMG_4230
Bague verte en verre

IMG_4396 IMG_4398 IMG_4421 IMG_4434

IMG_4449 IMG_4456 IMG_4461

  • Bague Fleur violette (Promod) – 3€
  • Bague en verre verte (MS Mode) – 5,95€
  • Robe Fushia (Monoprix) – 24€
  • Gilet Vert (Monoprix) – 20€
  • Chaussures – 48€
  • Broche Fleur (Zoé La Fée) – 15€
    • Total – 115.95€

L’Italie à Lyon !

Il y a quelques semaines je recevais une invitation de la part d’une blogueuse (que je suis depuis quelques temps déjà) pour une dégustation de Jambon de Parme.

En cette fin avril et sous le soleil lyonnais, direction les Halles de Lyon chez Ciao Ciao pour de belles rencontres et une dégustation de produits Italien. Nous avons dégusté du Jambon de Parme (AOC) 18 mois et 24 mois.

Autant vous dire que ce fût un vrai régal gustatif.

De gauche à droite : Jambon de Parme 18 mois, vins italien, bugnes, parmesan

 Ce fût l’occasion aussi de rencontrer des blogueuses que je n’avais toujours pas rencontré depuis que je suis à Lyon. Oui je sais 3 ans pour les rencontrer c’est un poil long… Bref ce fût un plaisir de les croiser.

Nous avons eu également eu le droit de repartir avec un tablier et une boite contenant du Jambon de Parme.

La thé box et moi

theboxlogo

Je suis abonnée à la thé box depuis un petit moment déjà. J’en avais vaguement parlé ici sans pour autant me répandre en élucubration sur le sujet. Et pourtant il y aurait tant de chose à dire. Non pas sur la Thé Box mais sur le thé en lui même.

Je reçois donc chaque mois un joli colis remplis de thé (en vrac et/ou en sachet) et parfois il y a de jolis cadeaux dedans.

Il se trouve que j’adore le thé. Au risque de me faire taper sur les doigts par les puristes (comme le fait régulièrement mon coloc d’ailleurs), j’ai une nette préférence pour les thés vert ou blanc dit aromatisé. Que voulez vous c’est comme ça. Non pas que je n’apprécie pas les thé « nature » mais j’ai plus de mal avec leur goût.

La dernière box est une petite merveille dans le genre, comme toutes d’ailleurs ! Bon il arrive que certaines fois, je refile du thé à mon colocataire parce que je sais que je ne le boirais pas alors que lui oui.

Bref revenons à ce dernier colis reçu :

Il y a bien eu quelques petits accrocs mais qui ont été résolus rapidement par une équipe réactive et ça c’est top ! Les deux seuls accrocs que j’ai eu en 2 ans que d’abonnement à cette box:

  • Une cuillère à thé reçue cassée, un tweet, un mail et ils m’en on renvoyé une.
  • Un colis endommagé, un tweet et un mail, il me renvoie la boite parce que la mienne était vraiment dans un sale été (merci la poste). Du coup j’ai envoyé un tweet et un mail. Après quelques semaines d’attente j’ai enfin reçu mes boites dans un état correct.

Bref merci l’équipe de la Thé Box 🙂

Retrouver La Thé Box sur le web :

Tattoo Girl

Il y a 3 ans et quelques mois, je passais sous les aiguilles d’un ami tatoueur après pas loin de 10 ans de réflexion. Oui je sais 10 ans c’est long mais quand on y pense j’ai envie de dire « pas tant que ça surtout pour un tatouage » (enfin ce n’est que mon opinion perso sur un « compagnon » indélébile).

A ce moment là, j’avais donc envie d’un tatouage depuis longtemps mais je n’étais pas encore arrêtée sur le motif que je souhaitais même si j’avais une petite idée de ce que je voulais.

Après avoir vu la photo du tatouage d’un ami musicien, je me suis qu’il fallait que je trouve un tatoueur en qui je pouvais avoir confiance et dont je savais qu’il accepterais de me tatouer mon idée. Et c’est là que cet ami m’a filé le contact de son tatoueur. Du coup on s’est envoyé genre 3 ou 4 mail avant que je ne m’arrête sur un motif. Et une fois le motif choisit, le rendez-vous était pris pour la semaine suivante.

Cerisier du Japon
Cerisier du Japon

Le tatouage que je porte a nécessité 5 h de travail (pauses comprises) donc autant vous dire que j’étais contente quand 5 h plus tard il a arrêté ses aiguilles pour me dire que c’était finit (j’ai surtout arrêté de m’enfoncer les ongles dans les paumes des mains).

Mon tatouage est certes important en taille surtout pour un premier tatouage mais qu’importe j’en avais envie. On me demande souvent pourquoi j’ai un cerisier du Japon tatoué sur le dos. Parfois je réponds à la question, parfois non. A côté de cela, j’ai souvent eu des compliments sur ce tatouage. Bien sûr, il y a toujours des personnes pour trouver que c’est moche, qui ne comprennent pas le geste, qui me posent souvent les même questions, me regardent étrangement, mais cela reste une minorité.

Je me souviens d’avoir entendu de la part d’un membre de ma famille « c’est ton corps et tu es grande, tu fais bien ce que tu veux ! ». Mais j’ai quand même sentie de l’incompréhension de la part de cette personne. La mère d’une amie pense que je suis une « pestiférée cancéreuse » d’avoir un tatouage (oui je sais c’est hallucinant mais vrai).

Ce tatouage a été fait un moment de ma vie où j’avais sûrement besoin de me dire que j’avais décidé quelque chose et que je m’y tiendrais. J’avais aussi envie d’avoir quelque chose qui n’appartienne qu’à moi (même si là où il est je le montre aux gens dès les beaux jours, et pourtant je fais attention que cela ne se soit pas intrusif pour les autres). Bref je ne rentrerai pas dans les détails des raisons, il y en a tellement !

Merci à Maikl d’avoir pris le temps de me faire cette oeuvre.

Zoé La Fée !

Logo Zoé la Fée ©
© Zoé La Fée

Il y a quelques jours, j’ai fait une petite incursion dans une ville que j’affectionne particulièrement : Marseille ! Oui je sais j’y ai vécu quelques années et malgré les clichés régulièrement véhiculés sur la ville par les médias j’aime cette ville. Ok j’avoue qu »il m’arrive parfois de pester un peu contre certaines choses inhérentes à la ville.

J’y suis donc allée quelques jours pour aller voir ma copine Crystila. Nous avons fait nos filles en allant arpenter nos boutiques préférées.

Pendant une virée shopping, elle m’a fait découvrir un très bel endroit que je ne connaissais pas (et que je vous conseille fortement) : Zoé La Fée Circus.

Cet endroit est situé dans une petite rue que je n’empruntais jamais quand je vivais à Marseille alors que je connais le quartier. Cette adresse est un petit bijou car il y a aussi bien des vêtements que des accessoires ou encore du vintage. Ce qui y est présenté est juste très beau (si je m’étais écoutée j’aurais acheté la quasi totalité de la boutique mais mon banquier n’aurait pas apprécié). Les prix restent accessibles et à noter qu’en fin de soldes tout est à -50% et il y en a pour toutes les tailles.

J’y ait déniché un bonnet kaki en coton, une jolie broche fleur et une petite pochette.

pochette Zoé la Fée
Pochette
IMG_3307
Bonnet kaki en coton
IMG_3321
Broche Fleur
Sac Zoé la Fée
Tote Bag Zoé la Fée

Retrouver la marque :

  • Facebook
  • Concept-store Zoé La Fée Circus : 17-19 rue Thubaneau 13001 Marseille / 04.91.19.37.81
  • La cantine de Zoé La Fée Circus est ouverte du mardi au samedi de 12h à 14h30
  • Un petit article chez Misses Lambda

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

Un « petit nouveau » à Marseille !

Zappi Gorria Burgers
Zappi Gorria Burgers

Un petit nouveau à Marseille, oui et non ! Je vous explique pourquoi dans les lignes qui suivent.

Les burgers, autres que ceux des chaînes de fast food, cela vous tente ? Alors j’ai l’adresse qu’il vous faut.

Cette adresse se niche dans une petite rue de Marseille dans le 6e. Cette adresse faisait et fait toujours partie de mes bonnes adresses. L’adresse dont je vais vous parlé, je vous en avais déjà parlé mais sous un autre nom.

L’adresse dont je vous parler était anciennement connue sous le nom Les Foulards Rouges.

Les personnes tenant le restaurant sont au fil du temps devenues des amis. L’été dernier alors que l’on y dînait avec une amie, et que le restaurant n’était pas hyper bondé, nous avions eu une discussion avec eux. Nous savions également qu’ils se posaient la question de fermer le restaurant ou de changer totalement de formule.

Nous savions qu’ils avaient à la carte des burgers (excellents au passage). Avec ma copine nous leur avons tenus à peu de chose près le discours suivant : « Pourquoi ne pas se concentrer sur ce qui fonctionne au top en ce moment, c’est à dire les burgers, les bagel et autres plats dans le genre ? ».

C’est alors que pendant l’été une transformation s’est opérée. « Les Foulards Rouges » sont devenus « Zappi Gorria Burgers » . La décoration a à peine changer mais la cuisine, l’accueil et l’ambiance sont toujours au rendez-vous et nous on adore ça !

Nous y sommes allées avec d’autres amis pour tester la nouvelle formule du restaurant. Autant vous dire que comme d’habitude on s’est régalés. Les burgers sont une « tuerie culinaire », quant aux milshakes c’est une vrai bonheur gustatif. Nous nous sommes tous régalés et nous y avons passés une très bonne soirée.

Burgers (Euskadi burger et Festayre burger) et Milkshake (vanille et marron)

Les plus qui font la différence : Les pains des burgers sont fait maison, les frites comme le ketchup, la mayonnaise, les entrées comme les desserts ont le droit au même sort. Bref cela change des chaînes de fast food et pour cela on aime aussi ! Vous pouvez même emporter vos burgers chez vous.

A savoir : Le restaurant étant petit, il est préférable de réserver votre table.

Vous ne serez pas déçu d’une petite soirée chez eux.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires