Catégorie : 2013

Un carnet !

L’histoire voudrait que bossant dans le web et étant considérée comme une hyper connectée, je note tout dans des docs sur le web. Sauf que l’histoire est un poil différente.

Je note beaucoup de chose sur le net mais c’est essentiellement des notes pour le boulot et encore. J’ai besoin d’écrire à la main certaines idées, de laisser une trace quelque part pour mieux les réfléchir et puis surtout j’ai ce que l’on appel une mémoire photographique.

Noter me permet donc de me souvenir des choses et puis je me suis aperçue que l’écriture sur le net c’est bien mais écrire sur du beau papier c’est tout aussi bien. J’ai toujours un mal fou à trouver quelque chose qui me plaise que ce soit un carnet, un cahier ou un agenda. Je suis capable de passer des heures à regarder, à toucher et souvent à reposer les choses parce qu’il manque le petit plus qui fera que je vais l’acheter.

J’accorde beaucoup d’importance à la qualité du papier tant au toucher qu’au visuel. Il arrive parfois que l’on se moque de moi sur le fait que je bosse dans le web et que j’adore écrire (je vous l’accorde ça n’a pas toujours été le cas).

Mais revenons à nos moutons. Je vais vous raconter en quelques lignes comme j’ai trouvé un super carnet. Il y aurait sûrement des améliorations à faire mais cela faisait bien longtemps que je n’avais tenu entre les mains un carnet de note d’une telle qualité.

Il n’y a pas très longtemps, dans le cadre de mon boulot, j’ai eu l’occasion de rencontrer un entrepreneur et co-fondateur d’une entreprise lyonnaise. Avec ses associés, ils ont créé « Le Papier Fait De La Résistance ».

Le Papier Fait De La Résistance, c’est l’histoire de passionnés du web mais surtout de beaux papiers et de carnets afin d’y noter tout ce qui leur passe par la tête ou presque.

Lors d’un Happy Cuisine organisé par La Cuisine du Web, j’ai donc entendu ce charmant jeune homme me raconter l’histoire de sa société et de ces carnets, le comment du pourquoi de cette création et surtout me donner envie de passer commande.

Un deuxième Happy Cuisine plus tard, je passe commande et reçois quelques jours plus tard le carnet en question, que j’avais furtivement vu lors de ce deuxième Happy Cuisine.

A ma grande surprise, j’ai adoré le carnet tout de suite. La surcouverture blanche est juste pleine de petites phrases tout aussi rigolotes les unes que les autres.

Le carnet en lui même est juste idéal pour écrire, la numérotation des pages est inédite puisque ces dernières sont numérotées en sens inverse de ce qu’il se fait habituellement, une page quadrillée permet de ne pas avoir un texte qui penche et qui ne ressembles à rien, les pages sont détachables et peuvent se ranger dans une pochette à la fin du carnet. L’un des petits plus c’est qu’il se ferme avec un élastique non pas vertical mais horizontal.

Bref plein de petits détails qui ne me font pas regretter cet achat. je n’ai pas encore commencer à écrire dessus car il faut que je finisse d’utiliser mon Moleskine (qui est un très bon achat aussi et sur lequel je ferais sûrement un article (à voir)).

Retrouver Le Papier Fait De la Résistance sur le net:

Un, deux, trois…

Le titre de mon post est un tant soit peu enfantin mais il est absolument assumé !

En fait, il colle totalement à une situation que nous vivons avec une amie dont j’ai quelques fois parler ici. L’amie en question n’est autre qu’Élodie qui comme moi gère un certain nombre de blog. Nous avons récemment décidé d’ouvrir un blog à 4 mains mais contributif aussi.

Je connais Élodie depuis un petit moment et je me souviens l’avoir taquinée sur son côté poisse de chat noir régulier. Mais j’avoue que j’ai aussi un côté poisse de chat noir, certes à un moindre niveau mais il existe.

Il nous arrive régulièrement des histoires plus ou moins rocambolesques et à chaque fois on se dit que cela n’arrive qu’à nous !

Le site que nous avons lancé se nomme donc Poisse de Chat Noir. Nous y racontons nos mésaventures régulières. Mais comme on s’est dit que l’on ne devait pas être les seules a qui cela arrivait nous avons donc, comme dit plus haut, décidées de le rendre contributif. Une simple inscription en tant que contributeur/trice est possible, nous validerons chaque billet.

Donc si vous en avez envie, n’hésitez pas à aller faire un tour et à vous inscrire si vous avez des anecdotes à  nous soumettre !

Instagram Month #2

Après le joli mois de Mai, voici venu celui de Juin…

Un petit afterwork organisé par Mes Bonnes Copines suivit d’un after afterwork entre filles

IMG_7658
Apéro entre filles après l’afterwork Mes Bonnes Copines

Une journée intercoopérative en pleine campagne – une belle journée remplie de rencontres et sous le signe de l’humour

IMG_7443
Journée Intercoopérative à Brignais
IMG_7442
Café Gourmand – Auberge du Garon – Brignais

Profiter de ma terrasse quand il y a du soleil

IMG_7499
Travail et petit dej en terrasse
IMG_7453
Boulot, soleil et terrasse
IMG_7550
Thé vert glacé, soleil, terrasse et boulot
IMG_7497
Pose détente

Ces moments dégustations qui font plaisir

IMG_7460
Moment de douceur

Un peu de street art dans les rues de Lyon

IMG_7486
Street Art à Lyon

Profiter d’une ballade pour se prendre une glace chez Terre à Délices

IMG_7467
Pause glace chez Terre à Délices

Apéro en famille ou entre amis

IMG_7504
Apéro en terrasse
IMG_7527
Apéro en famille – foie gras et vin blanc
IMG_7552
Apéro Mojito entre amis
IMG_7558
Pilon d’un soir : Le devidoir à sopalin
IMG_7536
Apéro Mojito entre voisins

Petit repas en famille

IMG_7564
Entremet glacé mangue/passion/coco, chantilly et coulis de fruits rouges – L’Argenson
IMG_7530
Comme un air de vacances

Changement de tête avec un beau cadeau fait pour mes 30 ans

IMG_7661
Avec mes cheveux longs….
IMG_7683
….avec les cheveux courts

Un weekend mariage complètement hors du temps…

IMG_7624

IMG_7623

IMG_7630

IMG_7618

IMG_7619

Un apéro boulot sympathique

IMG_7691

En mode solde !

IMG_7706
Robe Promod en soldes

Une superbe soirée sur les quais

IMG_7761
Fête de la musique

J’ai testé pour vous #4

Le « J’ai testé pour vous ! » du jour se porte sur la Piscine du Rhône à Lyon.

L’idée d’une piscine en bord de quai est une idée que je trouve originale. C’est en voyant passer le titre d’un article sur cette fameuse piscine sur Lyon City Crunch que je me suis dit pourquoi pas la tester. Bon j’avoue qu’en lisant l’article en question, je me suis fait la réflexion que ce n’était peut être pas une bonne idée.

Mes impressions:

  • les abords sont fréquentés par une faune hétéroclite,
  • les vestiaires sont une mauvaise étape à passer et encore que,
  • le coin pour les gamins est très sympa ainsi que celui avec les transats (dommage qu’il n’y ait pas de parasol),
  • la queue pour y accéder est juste trop longue, bien qu’elle soit du aux fouilles systématiques des sacs et de leur contenu,
  • les contrôles sont un poil excessifs, j’ai eu le droit à un contrôle de mon sac à l’entrée, un contrôle sur le fait que j’enlevais bien mes chaussures avant d’accéder aux vestiaires, un contrôle pour vérifier que sous mon paréo j’avais bien mon maillot,
  • elle est bien pour se poser quelques heures au soleil, il y a de l’espace et on ne se marche pas forcément dessus.

En bref, j’ai beaucoup cette nouvelle version de la Piscine du Rhône, bien qu’il y ait encore quelques petites améliorations à faire. Apparemment les travaux ne sont pas encore totalement terminés.

Mais la pause détente est à refaire. Cela permet de faire une pause et de ne penser qu’à soi même !

Changer de tête !

L’année dernière j’avais fêté mes trente ans chez ma grand-mère avec toute une bande de copains.

J’avais reçu pleins de beaux cadeaux:

  • Un guide pour l’Afrique du Sud (cf mes chroniques) ainsi que mon billet d’avion aller/retour
  • Un chèche bleu
  • Un collier
  • Des bracelets
  • Une smartbox
  • Un sac zip
  • Un sac Téo Jasmin
  • Une suspension Pylône
  • Une lampe Pylône

Hier en fin d’apres-midi l’idée m’a prise de vouloir changer de tête enfin de coupe de cheveux. Ma smartbox étant une Instant Détente, j’en ai profité pour appeler un salon de coiffure présent sur la smartbox et prendre rendez vous.

L’offre était la suivante:

  • Un diagnostic cheveux et style d’une durée de 45 minutes,
  • Un bain traitant,
  • Un soin spécifique,
  • Un modelage,
  • Une coupe d’entretien

Rendez-vous était donc pris chez Beauty’s Coiffure à Lyon pour ce matin 10h. L’accueil y est agréable et l’équipe souriante. On me demande de m’installer et quelle coiffure je souhaitais. Normalement le thé ou le café sont offerts mais là rien, je n’ai donc pas fait la remarque sur ce point de détail.

En revanche, le diagnostic et le bain traitant je n’y ai pas eu le droit. La coiffeuse est directement passé au shampoing et au soin spécifique puis à la coupe. Je dois avouer que je trouve dommage de proposer quelque chose et de n’en faire que la moité ou presque. J’y retournerait peut être pour l’entretien de ma coupe.

Ce que j’ai apprécié, ce sont les bons de réduction avant de partir et la carte de fidélité. J’ai eu le droit à un bon de 10€ de réduction pour une personne que je parraine et qui en aura un pour moi en retour. J’ai également eu le droit à un bon de réduction de 14€ de réduction sur l’achat d’un vernis de la marque OPI.

Les points forts:

  • Le professionnalisme des coiffeurs
  • L’accueil sympathique de l’équipe
  • Les bons de réductions avant de partir du salon
  • Je suis partie avec la coupe que je voulais
  • L’ambiance « calme » du salon même si ce dernier est situé Place Carnot à Lyon

Les points faibles:

  • Le non respect d’une partie de l’offre Smartbox

Voici le avant/après…

Avec mes cheveux longs
IMG_7682
Avec ma nouvelle coupe

Un grand merci à mes copains pour ces beaux cadeaux 🙂

Beauty’s Coiffure – 8-9 place Carnot 69002 Lyon / 04.78.37.06.31

Un weekend hors du temps !

Il est de ces weekend que l’on oublie pas et ce weekend en fait partis. Il y a quelques semaines un ami m’avait annoncé qu’il se mariait. Cela fait partis des gens à qui on ne dit pas non !
Samedi direction Mogneneins pour le mariage de mes pandas préférés. Oui le surnom de mon couple d’amis c’est panda. Rendez vous était pris pour 16h et un weekend de folie.
Les bords de Saône
Avec Mr Chéri, on avait décidé de partir en total délire panda et nous étions les seuls d’ailleurs. Je dois avouer que cela a eu son petit effet non négligeable. A la mairie, Monsieur Panda m’a regarder avec un air qui en disait long sur son inquiétude quant à nos conneries. Surtout quand il nous a vu arrivés avec nos masques de panda vissé sur nos têtes !
Le fameux masque de panda !
Je pense que je me souviendrais toujours de ce moment, lui me disant « mais ça va pas mieux toi ! tu sais quand même qu’il y a ma famille ! » et moi de lui répondre « mais tu t’attendais à quoi d’autre de ma part ! ». Surtout qu’à ce moment précis, il ne s’attendait strictement pas à ce que sous nos masques nous ayons maquillés nos yeux en mode panda. Et quand nous avons enlevés nos masques, il a eu ce petit sourire de ces gens qui savent que cela peut partir vite en mode conneries !
Mode Panda !
Mode panda inversé
Pendant le vin d’honneur ils avaient sortis le château gonflable pour les enfants. Autant vous dire que si je n’avais pas eu mes béquilles pour cause d’oedème sur le pied, j’aurais été la première à y aller ! Oui j’assume totalement mes presque 31 ans et mon cerveau capable de switcher en mode enfant très vite 🙂
Pendant la soirée, nous sommes partis en mode bêtises à faire ! Au point que je n’avais pas vu mon homme partir jusqu’à ce que Madame Panda demande qui était enfermé dans leur chambre… Bon la redéco de la chambre est simple mais c’est du à la faute de temps et surtout de tentative d’intrusion de Madame Panda 🙂
Bien sûr beaucoup de choses se sont passées mais beaucoup resterons là bas et dans nos souvenirs. C’était un weekend totalement #kawai et #WTF mais de ces weekend qui font du bien !
Ce maraige était à leur image: simple, beau, plein d’émotion, plein de rire, plein de tendresse ! Merci encore les pandas !

Les dragées du mariage
Sur cette belle image, je vous une bonne semaine !

Culture – Marseille Provence 2013

Ce qui me suivent le savent, j’habite Marseille depuis presque 6 ans (déjà ?!? o_O) et ceux qui suivent un tant soit l’actualité (hormis l’actualité concernant la présidentielle et tout le bordel que cela implique) savent que Marseille sera Capitale Européenne de la Culture en 2013.

Non ce n’est pas une énormissime blague de derrière les fagots. Mais j’avoue que j’ai du mal à croire que cela va arriver l’année prochaine.

Quand on connaît un peu la ville, on sait que tout et n’importe quoi peut devenir un bordel monstrueux en moins de deux. Je vous laisse découvrir tout ceci au travers du blog d’une Marseillaise Ordinaire.

Bref revenons à nos moutons.

Marseille pour sa candidature a proposé tout un tas de projets que l’on retrouve sur le site dédié à cet évènement. Je dois dire que je le trouve fouillis et que comme pour tout il ne faut pas être sous doué de ses doigts et de son cerveau pour trouver quelque chose sur le site. De plus, je trouve que peu de communication est faite notamment sur les projets en cours de réalisations. Bref…

Mais ce n’est pas de cela dont je veux vous faire part en vous parlant de Marseille Provence 2013. En fait, il se trouve qu’hormis les projets propres à la ville de Marseille, il y a des projets qui devaient être mis en place sur d’autres villes du département des Bouches-du-Rhône et notamment la ville d’Aix-en-Provence.

Il devait y avoir une rétrospection sur Albert Camus. Malheureusement cette rétrospection n’aura pas lieu. Elle a tout simplement été annulée alors qu’elle devait intervenir dans le cadre du centenaire de la naissance de l’écrivain. Et ceci à cause d’un manque de communication (encore et toujours) entre les organisateurs et la fille d’Albert Camus. Enfin c’est ce qu’il en est ressorti de mes lectures ici et là.

L’exposition devait se tenir sur 1500 mètre carré et devait monter l’unité d’une pensée et d’un univers ouvert vers le dialogue et la Méditerranée. Ceci fait parti des choses bien dommageable pour l’image de la région. Encore une fois c’est toute une région qui va passer pour une bande de branquignole (je concède que là je fais sûrement une généralité).

J’avoue que je serais tenté d’avoir les impressions des Lillois quand leur ville a eu ce même titre. Je serais curieuse de savoir comment ils l’ont vécu et ressentit (surtout en terme de choses mises en place et de communication).

Ce que je trouve dommage, c’est qu’une fois de plus le département et la région se distingue dans leur immobilisme et leur manque d’intérêts pour la culture. C’est vrai qu’il y a des choses de faite pour la culture mais il faut toujours courir après l’information concernant la culture, à moins d’avoir un réseau de fou.

Sur ce je vais tenter de lire l’avant programme (j’ai bien dis tenter) !

Mais sinon j’adore Marseille !!!!

Petit Ajout: Quand on connaît la ville un minimum, on sait que c’est un sketch pour pas mal de chose. Mais là je dois avouer que je me suis fendue d’une mini crise de rire…
La question qui suit est tirée de « l’avant-propos » du fameux avant programme:

Une capitale européenne de la culture, concrètement, c’est quoi?

Jacques Pfister*: C’est un label mais c’est surtout une chance unique. Le programme d’une capitale européenne de la culture répond à une double exigence: celle d’un projet d’une haute qualité artistique et culturelle, ambitieux, qui sait rester ouvert à tous les publics. Mais cette appellation effective pendant toute une année va bien au-delà du simple festival culturel. Ce n’est pas une récompense décernée à un territoire disposant déjà d’une aura culturelle internationale, la choisie pour « capitale » l’est pour le projet qu’elle propose.

Alors j’ai bien envie de lui répondre en trois lignes: un la candidature de la ville a été basée sur la candidature d’un département entier si ce n’est d’une région entière, certaines réalisations comme le MUCEM auraient du être terminées bien avant le dépôt de la candidature de la ville, comment vous dire que Marseille et l’exigence sont loin d’être des choses qui devraient être associées,  « le projet de haute qualité artistique et culturelle » je le cherche encore, et votre projet me donne plus l’impression d’être, à quelques mois de l’échéance, une coquille quasi vide… Bref ceci n’engage que moi !

*Mr Pfister est le président de Marseille Provence 2013