Catégorie : moi et le cinéma

Miyasaki et moi

Vous ais-je déjà parler de mon amour pour les créations des studios Ghibli. Je dois avoir vu tout ou presque des films de Miyasaki et je commence à avoir une jolie collection en DVD.

Voici donc la BA du dernier et j’ai hâte qu’il sorte pour courir m’enfermer dans une salle et le voir….

Trois affiches – Un film !!


Lundi étant férié, avec mon mystérieux Mister F et un couple d’amis on en a profité pour aller voir le film de Guillaume Canet.

Comment dire? Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un film aussi « poignant ». Non vraiment, la réalisation est magnifique et tout le monde peut se retrouver dans se film.
Il est vrai que l’on à tous une bande de potes avec qui on passe des bons moments, sans forcément partir en vacances ensemble, mais c’est des gens avec qui vous pouvez passer un weekend complet, avec qui vous pouvez sortir les pires conneries (et cela en fera des bons souvenirs ou pas)… Et puis il y a ce lien indéfinissable qui vous unit, cette amitié et ces gens sur qui vous pouvez compter quoi qu’il arrive.
Je dirais que le film vous permet de vous « remettre en cause », de se poser des questions, de se demander ce que l’on ferait si la fin du film arrivait (vous ne pensiez quand même pas que j’allais vous la raconter)… Bref ses milliards de petites questions que l’on se pose forcément à un moment ou à un autre.
Je sais que parmi tous mes « potes », il y en a certains qui seront toujours là, quoiqu’il arrive et eux même le savent (ou pas) et puis il y a ces gens avec qui on est amis mais l’on sait que c’est juste des amis avec qui l’ont passe de bons moments et que cela n’ira pas plus loin.
C’est fou mais ce film m’a fait prendre quelque peu conscience que l’amitié est tout aussi compliquée que l’amour. Parfois cela ne prend pas forcément les chemins que l’on voudrait. Il est parfois dur de dire ou faire des choses sans penser aux éventuelles conséquences, il est parfois dur de ne pas penser au jugement des autres et surtout qu’il est parfois dur d’admettre certaines choses (que l’on est pas si proche de certains comme on le pensait, qu’il faut parfois « se séparer » d’amis que l’on penser être de vrais amis, savoir prendre ces distances…).
Au final je me rends compte que ce film à soulever bien des questions et des doutes…

Synopsis du film: A la suite d’un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les « petits mouchoirs » qu’ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

Je ne vous conseillerais que d’aller le voir !

Oui je sais je suis mauvaise narratrice mais que voulez vous quand j’aime les choses j’ai parfois du mal à en parler, c’est grave docteur?

Facebook ou les problèmes de protection de données

Alors que le film « The Social Network » est en salle (article sur le film sur « journal du geek« ), un article sur le site « Ecrans » (et un autre sur le site du journal « le point« ) fait part de nouveaux soucis de protection des données personnelles chez Facebook.
Apparemment certains développeurs d’application donneraient nos données personnelles à des partenaires publicitaires.
Petit extrait choisi sur le site du Point « […] même avec les paramètres de confidentialité verrouillés au maximum, les membres ne peuvent empêcher la fuite et la revente de leurs informations à des sociétés publicitaires. […] ».
Autre petit souci constater quand vous allez dans « compte » > « gérer ma liste d’ami » > « annuaire téléphonique »… Et oui, vous y retrouver les numéros de téléphone de vos « amis ». Donc les gens à qui vous ne vouliez pas le donner l’auront quand même et c’est également le cas si vous ne l’aviez pas renseigné sur votre profil. Dans le genre protection des données, on fait mieux.
Et pour avoir vu le film, je dirais qu’il est intéressant afin de peut être mieux comprendre la personnalité du plus jeune milliardaire, Mark Zuckerberg. Parce que dans le genre « geek asocial », ce jeune homme fait très fort. Je vous laisse le découvrir en allant voir le film (à moins que vous n’y soyez déjà aller).
Bref Facebook non seulement c’est addictif mais en terme de protection c’est pas le top de l’innovation.

September Issue

Qui aujourd’hui n’a pas entendu parler de « September Issue »?

C’est LE film sur la rédactrice en chef du VOGUE Américain. Oui un film sur la charismatique et très puissante Anna Wintour (c’est elle qui fait « trembler » ce petit monde très fermé de la mode). Elle inspira même le personnage principal du « Diable s’habille en Prada ».

Le film, réalisé par R.J. Cutler, retrace la conception du numéro de septembre 2007 du Vogue américain.

Je vous laisse découvrir la bande annonce qui circulent aujourd’hui sur le net:

Plus d’infos sur ce film

Le film sort le 16 septembre en France. Vais je aller le voir? Peut être. Je n’ai déjà pas vu le film « Le Dibale s’habille en Prada » (je sais honte à moi) mais je me suis bien marrée en lisant le bouquin.

Tim Burton ou l’art de le féerie

J’ai lu chez la Petite Fée que Tim Burton allait sortir un nouveau film avec l’un de ses acteurs fétiches qui n’est autre que Johnny Depp. J’avoue que j’aime bien Mr Depp et que l’univers de Mr Burton est très fantasmagorique (enfin ça dépend mais quand même) et que j’apprécie beaucoup son univers cinématographique.

Tout le monde connaît ALice aux Pays des Merveilles de Lewis Caroll. Et bien voila que Tim Burton l’adapte au cinéma pour le plus grand plaisir de tout le monde. Je ne vous fait pas le résumé de l’histoire car je pense que beaucoup d’entre vous on lu le bouquin et/ou vu le dessin animés sorti des studio Disney (qui d’ailleurs sera le distributeur du film).

En attendu sa sortie, apparemment prévue pour l’année prochaine, voici les quelques images que j’ai pu glaner ici et là:

Johnny Depp dans le rôle du Chapelier fou


© Walt Disney Studios Motion Pictures France


Anne Hathaway, dans le rôle de la reine blanche


© Walt Disney Studios Motion Pictures France

Helena Bonham Carter dans le rôle de la reine rouge (ou la reine de cœur)


© Walt Disney Studios Motion Pictures France


Mia Wasikowska dans le rôle d’Alice

Une envie de cinéma

Alors j’avais lu le bouquin mais je n’ai pas eu le temps ni l’occasion d’aller voir le film : le Diable s’habille en Prada… Mais bon le DVD devrais faire l’affaire.

Autre bon film que j’aimerais aller voir, parce que j’ai regardé et adoré la série, c’est Sex and the City. Mais je vais voir si je trouve la motivation d’y aller, parce qu’il faut bien dire que les places de cinéma deviennent de plus en plus chères, même avec une carte étudiante.

Sinon j’ai adoré le film 21 grammes. Bien que ce film m’ai quelque peu retournée (j’ai finis mal à l’aise et j’ai finis pas pleuré un peu)

.

La Palme d’Or est attribuée à…

 

… Laurent Cantet et toute sa jeune équipe pour le film « Entre les murs ». Ce film inspirée de fait réel c’est à dire une classe du Collège Françoise Dolto (Paris 20e). La palme d’or lui a été remise par Robert De Niro.


Il s’agit de la première Palme d’Or remportée par un film français depuis « Sous le soleil de Satan » de Maurice Pialat en 1987; 
Franchement c’est bien qu’un film français ait reçu la palme d’or. Maintenant espérons que le succès soit au rendez vous.

Le Festival de Cannes

Aujourd’hui à débuter le 61e festival de Cannes. Cette le président du jury c’est Sean Penn. C’est dingue ce que j’aime cet acteur. Ce dernier n’est pas particulièrement beau mais je lui trouve un charme fou et il est acteur absolument sublimissime. Quant ces films je les trouvent absolument géniaux tous à leur niveaux bien sur car il y aura toujours des défauts.

J’aimais beaucoup l’affiche de l’année dernière pour le 60e festival. J’adore cette affiche, je la trouve absolument sublimissime. Je sais elle n’a rien de spéciale en soit mais je sais pas je l’ai trouvée belle des le premier coup d’œil.

Celle de cette année je trouve qu’elle est limite polémique. Enfin c’est mon avis. Celle de cette année je ne l’aime pas. En tout cas, nous verrons bien qui gagnera la palme d’or cette année.