Museomix
Museomix

Dans ce « j’ai testé pour vous », j’avais envie de vous parler de la manière dont j’aborde une visite dans un musée.

Petit point important :

Dans le cadre professionnel, j’interviens en tant que Community Manager lors de l’événement qu’est Museomix. Cet événement permet de repenser la manière d’aborder les musées et la médiation culturelle au travers de la médiation numérique. Cette année, l’événement se déroulera du 7 au 11 novembre 2014. Du 7 au 10 novembre, les participants auront à penser et fabriquer un prototype. Une présentation des prototypes sera faite à la fin de l’événement.

Autant vous dire que quand l’on ressort d’un tel événement la vision que l’on peut avoir d’un musée évolue.

Il y a quelques mois de cela, j’ai eu l’occasion de visiter le MUCEM (ou Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée). J’ai également pu visiter le fort Saint Jean puisqu’une passerelle le relie au MUCEM.

Concernant le MUCEM

20140423-170006.jpg
MUCEM

L’architecture peut dérouter de prime abord mais personnellement je l’aime beaucoup !

En revanche en ce qui concerne le reste ce n’est pas la panacée.

Dès l’entrée dans le musée certaines choses m’ont frappé comme, par exemple, le manque flagrant de signalétique.

Il manque par exemple de la signalétique afin de trouver la salle d’exposition au rez de chaussée. Il a fallu que je me renseigne auprès d’un des gardiens du musée. J’étais bien partie pour faire le musée à l’envers.

Il est possible de prendre son ticket sur des bornes mais quand on est chômeur il faut aller directement en caisse. Les caisses ne sont pas forcément hyper visible depuis le point accueil et ce même si cela est marqué en gros au dessus. En revanche les agents d’accueil sont agréables, ce qui n’est pas toujours le cas.

Le Mucem et la passerelle vers le Fort Saint Jean
Le MUCEM et la passerelle vers le Fort Saint Jean

Concernant les collections du musée

Certaines œuvres présentées mériteraient de plus amples explications. Certaines ont bien un encart d’explication mais il faut parfois le chercher, ce qui est à mon avis fort dommage.

Hormis ce point de détail et le fait que le deuxième étage du musée était fermé pour aménagement d’exposition, j’ai aimé me balader dans le musée.

En revanche là où j’ai été agréablement surprise c’est que le MUCEM est doté de tablettes tactiles permettant aux enfants de faire une sorte de chasse au trésor des œuvres.

Mais j’ai aussi discuté avec une mère qui me disait que ces tablettes tactiles avaient un côté négatif car les enfants ne s’intéressaient guère plus que ça aux œuvres présentées dans le programme et aux œuvres environnantes.

Il reste donc des améliorations à faire tant dans la médiation numérique que dans la médiation culturelle !

Le Pharo vu depuis le MUCEM
Le Pharo vu depuis le MUCEM

Le Fort Saint Jean

J’ai connu le fort avant qu’il ne soit réhabilité. Autant vous dire que malgré l’enceinte qui était encore en bon état de conservation, le reste faisait peine à voir.

J’ai donc profité de ma visite au MUCEM pour aller y faire un tour et j’avoue avoir été très surprise par la réhabilitation qui a été faite. La signalétique est pas mal faite. Il y a eu un énorme travail de fait quant à la mise en lumière de ce fort militaire.

Cela ne manque pas de points de vue sur une partie de la ville. En revanche, j’aurais aimé trouver des explications plus détaillées sur le fort en lui même.

Bref vous aurez compris que ma vision des musées à quelque peu changée !

Laisser un commentaire