Chose à dire vite, très vite, car oui la marque Leica a provoqué chez moi un sentiment entre la déception de ne pouvoir avoir accès à ma demande et un malin plaisir à me dire que je vais leur faire une très belle pub 🙂
Il se trouve que ce weekend, lors d’une virée entre filles, on décide avec une amie de passer chez Leica à Marseille et autant vous dire que pour trouver le magasin, il faut vraiment savoir où il se trouve.
On rentre donc dans le magasin et là, joie et bonheur, le vendeur nous fout une paix royale lors de notre tour dans le magasin (qui est minuscule). Il faut dire qu’il était occupé avec un client. Une fois fini avec ce client, il vient nous voir et nous demande s’il peut nous aider et la conversation s’engage. J’avais repéré un super compact chez eux et au final pas si cher que cela. Le fameux compact en question est le V LUX 3, il vaut 750 € (oui je sais j’ai des goûts de luxe, so what?). On lui fait bien comprendre qu’il y a une vente possible à faire. 
Sauf que là malheur. J’ai eu la mauvaise idée de poser la question qui fâche: à savoir s’il était possible de l’avoir en prêt, sachant que je savais pertinemment que des blogueurs de Marseille (Anais et Pedro pour ne pas les citer) s’étaient fait prêter un appareil venant de chez eux et d’une valeur de 1500€. Et là nous avons vu le vendeur se décomposer littéralement. En fait, il ne pouvait me le prêter qu’une heure, il fallait qu’il soit avec moi et que je ramène ma propre carte SD. Il savait qu’en me répondant ça, il loupait littéralement une vente.
Le problème, m’a-t-il expliqué, c’est que la direction ne laisse des modèles de prêt que pour ceux qui sont ultra chers, comme par hasard. 
Ce qui est fort dommage, c’est que je me serai fait le plus grand plaisir de me fendre d’un article sur le V LUX 3 mais comme la direction a une politique de prêt et de communication qui laisse plus qu’à désirer et bien ce sera sans moi.
J’ai quand même quelques questions qui me turlupinent l’esprit:

  1. Comment peut-on laisser en magasin assez d’appareils photos à 1500 € pour les prêter et aucun à 750 € (hormis celui en vitrine)? C’est si compliqué que ça?
  2. Donner les moyens aux gens qui travaillent pour vous de faire une super communication , c’est de l’ordre de l’impossible ou quoi?
  3. Comment une entreprise telle que Leica peut passer autant à côté de tous ces petits détails qui font que les gens peuvent avoir encore plus confiance en la marque?
  4. Comment est-ce possible qu’un vendeur soit aussi dépité de voir une vente ne pas se faire tout ça parce que les instructions de sa direction sont aussi étranges qu’incompréhensibles?
Et bien tant pis pour Leica, j’irai voir chez la concurrence.
Pour ceux qui cherchent encore le Leica Store de Marseille, c’est par ici: 129 rue Paradis 13006  marseille


Ajout: La FNAC du centre commercial La Valentine n’est pas un magasin assez grand ni assez connu pour avoir le droit de vendre la marque LEICA – je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à y croire et que j’ai du mal à cacher ma déception quand à ce genre de réponse…

Laisser un commentaire