Oui, moi qui n’aime pas parler de la mode, je vais en parler. Parce que là, c’est de l’ordre du plus possible, de l’agression visuelle à en devenir presque timbrée dans sa tête.

Il n’y a pas si  longtemps en me baladant dans certains magasins de fringues j’ai cru que j’allais devenir maboul rien qu’en regardant les collections. Et là forcée de constater que définitivement je n’arriverais pas à comprendre ce qui peut se passer dans la tête des créateurs et autres tendanceurs de mode.

En faisant donc un tour chez deux grandes enseignes de la mode pas trop chère, j’ai finit par penser que définitivement leurs fringues étaient importables (en tout cas par ma petite personne, herself).


Premiere tentative de rester en vie: H&M. En magasin c’est une agression de couleur et de choses importables et improbables. Ils nous on fait un retour dans les années 80 au temps de Madonna et de « like a virgin ». Donc j’ai décrété que c’était importable.


Deuxième pseudo tentative (je n’y ai pas mis les pieds et pour cause): Zara. Disons que la collection est juste une horreur et que même mes propres grands mères ne porteraient pas la collection. C’est d’un vieillot années 50 et même Coco Channel avait plus de classe que ça.


Définitivement soit je ne comprend pas la mode soit je ne dois pas avoir les même codes vestimentaires que la plus part des gens qui achètent les dernières collections.

Laisser un commentaire