Il y a quelques semaines c’était pour le commun des mortels « la journée de la femme ». Du coup, je souhaitais commencer l’article par un petit coup de gueule. Parce que sincèrement ça me casse les gonades sévère. Non ce n’est pas la « journée de la femme » ou la « journée internationale de la femme » ou je ne sais quoi encore. Mais c’est la « Journée Internationale pour LA LUTTE DES DROITS DES FEMMES« , flanquez-vous ça une bonne fois pour toute dans vos crânes sérieusement. Et concrètement les marques qui font des promos en cette journée « particulière » sur tous les produits ménagers, les vêtements et consorts, perso je m’en tamponne le coquillard. Voilà c’est dit, on peut passer à autre chose.

Je poste volontairement cette vidéo qui certes date de 2018 mais qui est toujours autant d’actualité :

Roman Frayssinet on aime ou on aime pas mais il vient de faire ma journée !

J’ai la chance de vivre une belle histoire avec un jeune homme qui est au top. Je vous explique le comment du pourquoi.

J’ai eu la chance de croiser la route de mon chéri il y a quelques temps déjà, en fait presque 3 ans bientôt (prend ça dans ta face meuf). C’est quelqu’un avec qui j’ai immédiatement accroché, bon en allant quand même gratter un peu la carapace de nounours pour voir ce qu’il se cachait dessous.

C’est un homme qui est d’une douceur et d’une gentillesse infinie, qui fait autant les taches ménagères et la cuisine que moi (enfin la cuisine c’est plutôt lui en règle générale), qui à un coeur en or, qui est d’une patience sans nom face à mon sale caractère, qui est capable de me dire que je fais chier sans énerver et qui quand je m’énerve reste d’un calme absolu.

Cet homme est un troll en puissance mais c’est aussi un nounours. C’est quelqu’un qui prend un soin immense des gens qui l’aime. Jamais il ne pensera qu’une femme n’est pas son égal. Il m’encourage toujours à entreprendre des choses et à ne pas lâcher le morceau tant que je ne suis pas aller jusqu’au bout.

Il est toujours là pour m’encourager ou me calmer quand je m’énerve. Il n’est jamais très loin que cela aille ou pas en fait. Bon au delà de ça, il faut avouer que parfois il est aussi casse gonade qu’une meuf pendant ces règles tellement il peut être têtu voir borné. Mais c’est ce qui fait son charme donc je fais avec.

Il est rare que l’on se foutent sur la tronche mais quand ça arrive on ne fait pas semblant pendant 5 minutes et après on passe à autre chose. On préfère se dire vraiment les choses une bonne fois pour toute que de faire le mode marmite en fusion, parce que concrètement cela ne sert à rien.

C’est pareil pour toutes les fêtes commerciales. Prenons la Saint Valentin, généralement on ne fais rien de spécial. Pourquoi ? Pourquoi attendre cette fête ultra commerciale pour se dire qu’on s’aime. Non mais franchement nous si on a envie de se faire un cadeau on se le fait et puis c’est tout. Concrètement j’ai eu mon cadeau de Noël avec 3 semaines d’avance et je savais pertinemment ce que c’était. Et cela ne m’a absolument pas poser de problèmes. Oui parce que cela en choque encore aujourd’hui.

Soyons clair, mon mec est tout à fait conscient qu’il est une femme comme les autres pour toutes ces petites choses qui embellissent mon quotidien. Il est aussi tout à fait conscient que de ce que j’écrit.

En bref, j’ai trouvé ma perle rare dans ce monde de brut.

Quelques lignes en plus pour remercier tous les hommes de mon entourage qui sont en fait des femmes comme les autres pour leur bienveillance, parce que faire autant qu’une femme est tout à fait normal, parce que considéré que les femmes sont leurs égales est un fait et quelque chose de NORMAL. Il y a trois hommes qui ont particulièrement marqué ma vie de femme et parce que je ne leur ait pas dit ou que je ne le leur dit pas assez que je les aiment, je le fait ici.

Il y a en premier lieu mon papa qui est un homme admirable et qui sait pertinemment que je suis une casse bonbon finie mais pas que, qui comme mon chéri est d’une patience infinie et pour qui les femmes sont ces égales. Du coup merci papa de m’avoir inculqué la patience (parce que oui je sais aussi être patiente), de m’avoir inculqué de ne jamais abandonné et de toujours connaître mes ennemis.

Il y a ensuite mon beau-père Michel. Cet homme, qui a un caractère de cochon quand il veut, a toujours été là quoi qu’il arrive. Alors merci pour tous ces précieux conseils que tu a su me donné et que tu continue à distiller. Merci d’être présent dans ma vie.

Et en dernier mon grand père de coeur, Lulu. C’est un homme qui était aux petits soins quand j’étais là. Avec lui j’ai fait pas mal de choses qui seraient impossibles aujourd’hui comme être assise sur le siège avant d’une voiture sans rehausseur ou siege auto mais attachée avec la ceinture ou encore m’occuper du jardin. Sa bienveillance et son regard malicieux me manque terriblement.

Et surtout un énorme MERCI à toutes les femmes de ma famille parce qu’elles roxent au quotidien. Elles sont souvent une source d’inspiration. J’avais envie de leur dire que je les aiment fort et surtout toi maman parce que bon même si cela a été souvent difficile tu restera toujours ma première inspiration.

Je vous en met une petite dernière pour la route :

Petite vidéo faite par Loopsider
Roman Frayssinet sur La journée internationale de lutte pour les droits de la femme version 2019