Étiquette : lecture

Parlons bouquins #2

Quand j’ai lancé cette « chronique » je pensais parler de mes lectures plus souvent mais en fait que nenni. Presque trois ans après avoir posté mon premier article, j’ai eu envie d’écrire un nouvel article sur mes lectures.

Cette fois-ci je vais vous parler non pas d’un bouquin mais d’un manga, Black Butler. Dans le monde des mangas, c’est un shonen.

Source : http://mangas.saijou-sama.com/img/report/1646/cover.jpg

Le pitch du manga est le suivant : « Ciel Phantomhive est l’héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. C’est sur les épaules de ce jeune garçon d’une grande beauté, très intelligent et mature pour son âge, que repose l’empire familial commercialisant entre autres des jouets et des friandises. Ciel fait également partie des « chiens de garde de la reine », ces membres de la gentry travaillant pour le gouvernement en vue d’éradiquer le crime du pays. Ce qui ne manquera pas de le placer dans des situations plutôt périlleuses. Ciel vit seul dans un grand manoir. Enfin, seul, pas vraiment, puisque Sebastian, son majordome, toujours en livrée noire, impeccablement stylé dirige la maison, accompagne Ciel partout et lui sert en quelque sorte de garde du corps. Sebastian doit également s’occuper de May Linn, la femme de chambre et de Finnian, le jardinier, tous deux plutôt loufoques. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, Sebastian est parfait. Mais il ne faut pas se fier à ses belles manières car des gangsters menaçant la vie de son jeune maître ont entre autres découvert à leurs dépends, sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!« 

J’avais commencé la lecture de ce manga il y a quelques temps. Je m’étais arrêtée à la lecture du premier tome ne trouvant plus/pas les autres dans la grande enseigne proche de là où j’habitais à l’époque. J’ai récemment trouver sur Lyon LA boutique idéale connue de tous les fans de manga, comics et consorts : Momie Manga*. En parcourant les étagères j’ai fini par trouver la suite de mon manga du moment (enfin on m’a aidé à le trouver). Il va falloir que je retourne rapidement chez Momie Manga j’ai fini tous ceux que j’avais déjà.

Ce que j’aime :

  • L’histoire en elle même
  • Les personnages souvent farfelus
  • L’époque à laquelle se déroule l’histoire

Ce que j’ai moins aimé :

  • Rien pour l’instant 🙂

*J’ai rajouté l’adresse dans ma page  » Lyon, mes adresses « 

Parlons bouquins #1 !

Autant le dire franchement moi et la lecture nous n’avons pas été amies pendant longtemps. Mais ça c’était avant la sortie de la saga Harry Potter.

Depuis, je ne lis pas forcément beaucoup mais plus que ce que je pouvais lire à l’école. Autant vous dire que J.K.Rowling à quelques peu changé ma vision de la lecture. Avant je trouvais ça chiant barbant au possible. Et puis j’ai eu déclic. Je dois lire au grand max 4 bouquins par an. Certes ce n’est pas grand chose mais dans mon cas c’est déjà pas mal.

Dans ce 1er « parlons bouquins », j’avais envie de vous parler de mon dernier en date : « Hilarion : l’énigme des fontaines mortes » de Christophe  Estrada.

L’histoire se passe dans les années 1700 entre Aix en Provence et Toulon. Autant vous dire que le dernier point m’a tout de suite parler (ayant vécu dans le coin). L’énigme se trame autour du meurtre de 3 fils de bonne famille servant le roi dans les gardes marines et ayant des mœurs plutôt libertin et qui n’était pas de bon goût dans les milieux huppés de la bourgeoisie.

Comme je le disais plus haut je ne suis pas une adepte des 20 bouquins (voir plus) par an et bien souvent je marche au feeling avec les bouquins. Si le résumé en 4e de couverture me parle je vais me laisser tenter par la lecture du bouquin. Et c’est ce qu’il s’est pas avec celui là.

Je dois avouer que ce bouquin m’a agréablement surprise par sa facilité de lecture et par son intrigue. Pour ma part ce fût un vrai moment de plaisir que de lire ce bouquin.

Ce que j’ai aimé :

  • L’intrigue. Bien ficelée, prenante et surprenante.
  • Les lieux dans lesquels l’histoire se déroule.
  • Le bouquin est bien écrit, ce qui fait que l’on a du mal à lâcher le bouquin.
  • La facilité de lecture. C’est-à-dire que dès la première page on rentre facilement dans l’histoire.

Ce que j’ai moins aimé :

  • La fin de l’histoire nous laisse sur notre faim.